Cinematograph AB
Présente


APRES LA REPETITION
Efter repetitionen
(1984)
  • Jean Tullard :


Distribution

Erland Josephson
Ingrid Thulin
Lena Olin
Nadja Palmstjerna-Weiss
Bertil Guve

Equipe de Tournage

Réalisateur ............................................ Ingmar Bergman
Scénariste ............................................ Ingmar Bergman
Directeur photo ............................................ Sven Nykvist
Décorateur ............................................ Anna Asp
Producteur ............................................ Jörn Donner
Monteur ............................................ Sylvia Ingemarsson

Sortie : 6 Mars 1985
Long métrage 35mm / couleur
Genre: Drame,
Durée: 1h10m

Une scène de théâtre, nue, après la répétition. Pas de décors; seuls, quelques éléments, meubles et paravents. Un metteur en scène vieillissant, Henrik Vogler, est plongé dans ses souvenirs. Ceux du théâtre et de cette mise en scène de la pièce de Strindberg, " Le Songe ", qu'il monte pour la cinquième fois...

Tourné à l'origine en 16 mm pour les besoins de la télévision suédoise, APRÈS LA RÉPÉTITION a été présenté, hors compétition, dans la Sélection Officielle du Festival de Cannes 1984. Réalisateur d'origine finlandaise, critique, auteur d'une étude sur Bergman, Jörn Donner a produit APRÈS LA RÉPÉTITION. " Ce film, souligne-t-il, marque un pas en avant dans l'œuvre de Bergman : c'est peut-être la toute première fois, en effet, que le grand maître suédois parle de " l'artiste " d'une manière aussi ouverte, aussi dépouillée, presque brutale. Avec le concours de deux de ses acteurs fétiches Erland Josephson et Ingrid Thulin. (...) 70 minutes : il n'en faut pas plus à Bergman pour dévoiler et dépouiller complètement ses personnages. D'une manière qui est à la limite du supportable, il met brutalement l'Art face à la Vie, oppose " imaginaire et réalité, vérité et mensonge". Naturellement, les " maniaques " de l'autobiographie pourront trouver des similitudes entre le personnage du metteur en scène, Vogler (nom donné à de nombreux personnages de Bergman), et le réalisateur lui-même. Vogler, un homme qui, malgré une certaine lassitude, est amoureux du théâtre et des acteurs - avec lesquels il peut être à la fois très tendre et impitoyable... Bergman rend le tout avec cette intensité diabolique dont il a le secret, mais sans jamais tomber dans le sordide ou le drame, parce que, comme FANNY ET ALEXANDRE, APRÈS LA RÉPÉTITION est habité de cette merveilleuse harmonie que seuls les grands maîtres savent conférer à leur œuvre. Le grand talent d'Ingmar Bergman, c'est aussi par un simple jeu de contraste, de saisir et de rendre la dimension universelle de personnages pourtant bien ancrés dans un milieu spécifique. "

Recette :