Les Films Ariane
Présente


ADIEU POULET

(1975)
  • Jean Tullard :
SELECT * FROM SceanceCine WHERE lien LIKE'4927' AND dt>='06/12/2019' AND lieu LIKE'0' ORDER BY dt

Distribution

Verjeat ............................................ Lino Ventura
Lefèvre ............................................ Patrick Dewaere
Lardatte ............................................ Victor Lanoux
Ledoux ............................................ Julien Guiomar
Portor ............................................ Claude Brosset
Pignol ............................................ Pierre Tornade
Le juge Delmesse ............................................ Claude Rich
Françoise Brion
Michel Peyrelon
Gérard Hérold
Gérard Dessalles
Jacques Rispal
Patrick Feigelson
Jean-Yves Gautier
Christiane Tissot
Ève Francis
Michel Beaune
Christine Laurent
Henri Attal
Dominique Zardi
Valérie Mairesse
Jean Turlier
Charles Dalin
Jacques Serres
Pierre Londiche
Lionel Vitrant
Sylvie Matton

Equipe de Tournage

Réalisateur ............................................ Pierre Granier-Deferre
Scénariste ............................................ Francis Veber
Origine de scénario ............................................ Raf Vallet
Directeur photo ............................................ Jean Collomb
Compositeur ............................................ Philippe Sarde
Producteur ............................................ Alexandre Mnouchkine
Monteur ............................................ Emma Le Chanois

Sortie : 10 Décembre 1975
Long métrage 35mm / couleur / Eastmancolor
Genre: Policier,
Durée: 1h35m

Pendant une patrouille de nuit, en pleine campagne électorale, l'inspecteur Moitrié s'interpose dans une bagarre opposant des colleurs d'affiches, mais l'un d'eux sort un revolver et tire froidement sur le policier. Avant de succomber, Moitrié relève le nom du tueur qu'il a formellement identifié. Il s'agit de Portor, un dangereux repris de justice reconverti dans le maintien de l'ordre au sein de l'équipe de Pierre Lardatte, le "candidat" des futures élections. Le commissaire Vergeat et son adjoint Lefèvre sont alors chargés de l'enquête, mais Lardatte prétend tout ignorer du recrutement de ses "gros bras", et grâce à des puissantes relations, il obtient que le commissaire Vergeat soit muté.

Critique du journal (Le Monde) " ... Pierre Granier-Deferre insiste sur la complicité amicale qui unit le commissaire à son adjoint. Un rôle de loustic, ce jeune inspecteur frétillant, gouailleur, toujours la plaisanterie aux lèvres (le rôle semble taillé sur mesure pour Patrick Dewaere). " Critique de Jacques CHEVALLIER (La Saison cinématographique) " ... Pour équilibrer la critique sociale et politique, Veber et Granier-Deferre ont donné la vedette à deux policiers "positifs", Ventura et Deweare, excellents, occupent tout le terrain du "sensible", représentent toutes les adhésions possibles : deux générations, deux méthodes, deux tempéraments, deux styles de vie qui s'opposent et se complètent... " Critique du journal (Minute) « ... C'est un autre coté agréable de ce "policier" drôle et musclé. Le duo contradictoire de Lino Ventura, le vieux policier dur à cuire, obstiné, et du jeune inspecteur Patrick Dewaere, engagé dans la police parce qu'il ne savait pas faire autre chose et qui finalement apprend, au contact du commissaire, à aimer ce métier ingnat. Ce tandem est un autre atout du film... » Critique du journal (Le Point) " ... Le manager du star-system qui organise, au sommet, des matches de monstres sacrés. La rencontre Ventura - Dewaere restera dans les annales. Contre le vieux briscard, le poids coq tient crânement le coup : petit poulet deviendra grand... "

Recette :
Entrées en France : 1 945 700