LE GOUT DE LA CERISE
Tam e guilass
(1997)
  • Telerama :
  • Jean Tullard :
SELECT * FROM SceanceCine WHERE lien LIKE'24577' AND dt>='22/08/2019' AND lieu LIKE'0' ORDER BY dt

Distribution

Homayoun Ershadi
Abdolrahman Bagheri
Afshin Khorshid Bakhtiari
Safar Ali Moradi
Mir Hossein Noori
Ahmad Ansari

Equipe de Tournage

Réalisateur ............................................ Abbas Kiarostami
Scénariste ............................................ Abbas Kiarostami
Directeur photo ............................................ Homayun Payvar
Producteur ............................................ Abbas Kiarostami
Monteur ............................................ Abbas Kiarostami

Sortie : 26 Novembre 1997
Long métrage 35mm / couleur
Genre: , Road Movie
Durée: 1h40m

Téhéran, un après-midi de jour férié; il règne pourtant une activité fébrile. Monsieur Badii parcourt en Range Rover les faubourgs puis les petites routes des collines désertiques alentour, au milieu de chantiers et de carrières…

Comme la plupart des films d'Abbas Kiarostami, celui-ci est interprété par des non-professionnels. Le cinéaste précisait dans "Libération" du 26 novembre 1997 : "J'ai tourné en vidéo les séquences du personnage principal. J'étais au volant de la voiture et j'improvisais les dialogues. En travaillant avec des non-professionnels, j'ai compris que dès qu'on leur donne un texte, ils ont peur : ils ont tendance à fixer un point dans l'espace comme pour réciter une leçon. La méthode vidéo est beaucoup plus simple. M. Ershadi [qui joue Badii] a vu la cassette plusieurs fois. Il s'est familiarisé avec le style de jeu, l'atmosphère des séquences. " À la remarque que les personnages ne partageaient jamais le même plan, le cinéaste ajoutait : "C'est lié à l'idée de solitude présente dans le film. Les acteurs ne se sont d'ailleurs jamais rencontrés, c'est toujours à moi qu'ils donnaient la réplique dans une série de face-à-face. Comme il n'y avait pas de chef-opérateur derrière la caméra fixée sur la voiture, les acteurs étaient plus décontractés, chaque scène se passait comme une conversation amicale. " LE GOÛT DE LA CERISE remporta la Palme d'or du 50e Festival de Cannes, conjointement avec L'ANGUILLE de Shohei Imamura.

Critique du Masque et la Plume : MICHEL CIMENT, POSITIF : "C'est un film extraordinairement épuré, proche de l'abstraction. Ce qui est fascinant chez KIAROSTAMI : sa simplicité pour filmer est presque ROSSELINIenne (bien que ce soit plus compliqué que cela : il y a une réflexion sur le cinéma ; cf la conclusion du film que je ne dévoilerai pas). Ce film est, à mon avis, une très grande réflexion, très cryptée (le héros est un ancien militaire, qui a peut-être fait la guerre contre l'Irak)... La société iranienne est montrée extrêmement métissée. C'est un film magnifique." DANIELE HEYMANN, MONDE : "On ne parle que de mort et c'est un hymne à la vie." -- PIERRE MURAT, TELERAMA : "Ce qui est aussi fabuleux, c'est la mise en scène évidemment ; cette façon de jouer pratiquement sur un milieu clos (des routes ; une voiture) et de provoquer le naturel de tous les intervenants. On dirait presque du documentaire ou du cinéma-vérité. C'est fantastique la façon dont il recrée cette vérité..." --

Recette :
Entrées en France : 161 507