Patricia Fearing

Employée "thérapeute" de Shrublands.

Loading...
Etat:

Inconnue
Mission:

OPERATION TONNERRE,

Charmante kinésithérapeute blonde du centre de rééducation de Shrublands. La sensuelle Patricia Fearing (Mollie Peters), bien que parfaitement professionnelle au début, finit par prodiguer à Bond davantage de soins que ne le prescrit le régime normal. Elle et Bond deviennent amants et se donnent des rendez-vous intimes pendant lesquels ils se massent avec un gant de vison. Pat ne sait rien du passé de Bond, mais elle se pose rapidement des questions en raison des promenades qu’il fait dans le centre une fois la nuit tombée. En réalité, Bond enquête sur les activités suspectes auxquelles se livre le SPECTRE, mais Pat est d’autant plus furieuse que Bond lui donne des réponses évasives lorsqu’elle le questionne sur ses agissements. En attachant 007 à une table à traction pour une séance de thérapie au cours de laquelle sa colonne vertébrale doit être lentement étirée, elle le fait bien involontairement tomber dans un piège qui aurait pu lui coûter la vie. Lorsqu’elle quitte la pièce, Lippe augmente la cadence à un rythme infernal. Pat revient juste à temps pour sauver Bond, qui se lève en chancelant, “J’ai bien grandi de 15cm !” gémit-il. Voyant que Pat a peur de perdre son travail des suites de l’incident, Bond, avec l’audace qui le caractérise, lui suggère d’acheter son silence—avant de la déshabiller dans un sauna. Tandis que 007 quitte Shrublands pour poursuivre Lippe, Pat lui demande ce qu’il fait dans la vie. Légèrement ennuyé, Bond réplique simplement “Je voyage beaucoup... une sorte de trouble-fête breveté !”.

AGE : 25 CHEVEUX : Blonds NATIONALITE : Britannique SITUATION ACTUELLE : Active PERSONNEL : Si James Bond a jamais eu une “fille de rêve”, c’est bien Pat Fearing. Pour reprendre un vieux cliché, c’est une véritable “blonde incendiaire”. Femme libérée, Pat est indépendante, pleine d’humour et partage l’avis de Bond selon lequel on ne passe pas de meilleure soirée que dans sa chambre. Qu’on ne s’y trompe pas, cette bombe sexuelle est on ne peut plus sérieuse dans son travail de kinésithérapeute et se vante d’ailleurs de son professionnalisme. Quand Bond manque être tué sur la table à traction par Lippe, Pat pense bien à tort que c’est sa faute. Quand Bond voit qu’elle a peur de perdre sa place, il prend le parti de ne rien lui dire, ce qui est peu chevaleresque. Au contraire, il lui fait clairement comprendre que si elle “coopère” avec lui, il pourrait ne rien dire à ses supérieurs. Pat s’exécute de bonne grâce. ARMES/GADGETS : Aucune (sauf si l’on prend en compte le gant de vison qu’elle et Bond partagent dans la chambre !).