err

Louis Jouvet

Acteur français née le 24 décembre 1887
Il est mort à l'age de 64 ans le 14 août 1951

Il est marié à
   
Else Collin (1912/1951)

Il a eu une relation avec
   
Madeleine Ozeray

D'un père limousin, entrepreneur de travaux publics et d'une mère ardennaise, Louis Jouvet naît, à Crozon dans le Finistère, le 24 décembre 1887. Vite attiré par le théâtre, il partage son temps entre des études en pharmacie et des spectacles en province. Après son service militaire, il se présente trois fois au Conservatoire : il est trois fois recalé. Jacques Copeau, qui venait de créer le Théâtre du Vieux Colombier, engage Louis Jouvet dans sa troupe où il cumule les fonctions de régisseur général, décorateur, assistant-metteur en scène et acteur. Mobilisé en 1914, ce n'est qu'en 1919 que Jouvet rejouera au Vieux-Colombier des rôles dits de "composition". En 1923, il quitte Copeau et prend la direction de la Comédie des Champs-Elysées où il restera jusqu'en 1934 et fonde avec Gaston Baty, Georges Pitoëff et Charles Dullin le célèbre "cartel" : Union des animateurs de Théâtre d'avant-garde en France. C'est à cette époque qu'il joue son plus grand succès théâtral : "Knock" de Jules Romains. En 1928, il fait la connaissance de Jean Giraudoux dont il montera "Siegfried", "Electre", "La Guerre de Troie n'aura pas lieu", "Ondine"... I1 fait ses débuts, à l'âge de 45 ans, au cinéma, en 1932, avec deux adaptations théâtrales : TOPAZE de Louis Gasnier et KNOCK OU LE TRIOMPHE DE LA MEDECINE de Louis Jouvet et Roger Goupillières. Suivront LA KERMESSE HEROIQUE de Jacques Feyder (1935), LES BAS-FONDS de Jean Renoir (1936) face à Jean Gabin, DROLE DE DRAME (1937) - "Buzarre, bizarre..." - et HOTEL DU NORD (1938) avec Marcel Carné sur un inoubliable dialogue de Henri Jeanson ("J'ai envie de changer d'atmosphère et mon atmosphère, c'est toi !...")... En 1940, Jouvet ne voulut pas rester en France occupée et partit avec sa troupe en tournée à l'étranger. A son retour, il connaît un triomphe théâtral avec la "Folle de Chaillot" et deux succès au cinéma, avec UN REVENANT de Christian-Jaque (1946) et COPIE CONFORME de Jean Dréville (1946) où il s'amuse à composer plusieurs rôles. Avec Henri-Georges Clouzot, il tourne notamment QUAI DES ORFEVRES en 1947, un succès, et MIQUETTE ET SA MERE en 1949, un échec. Il tourne encore LADY PANAME écrit et réalisé par son ami Henri Jeanson (1949) ; une deuxième version de KNOCK (1950) et, enfin, UNE HISTOIRE D'AMOUR (1951) de Guy Lefranc. Le 14 août 1951, alors qu'il répétait "La Puissance et la Gloire" de Graham Greene, avec Monique Mélinand, sa dernière compagne, et la petite Françoise Dorléac âgée de 9 ans, il succombe d'un accident cardiaque dans son bureau de l'Athénée, théâtre qui depuis porte son nom.

images/plus/PP1-228.jpg
LES BAS-FONDS de Jean Renoir
 
images/plus/PP1-356.jpg
QUAI DES ORFEVRES de Henri-Georges Clouzot
 
images/plus/PP1-371.jpg
ENTREE DES ARTISTES de Marc Allégret
 
images/plus/PP1-487.jpg
HOTEL DU NORD de Marcel Carné
 
images/plus/PP1-812.jpg
DROLE DE DRAME de Marcel Carné
 
images/plus/PP2-1129.jpg
LA MAISON DU MALTAIS de Pierre Chenal
 
images/plus/PP3-487.jpg
HOTEL DU NORD de Marcel Carné
 
images/plus/PP1-7176.jpg
FORFAITURE de Marcel L'Herbier
 
images/plus/PP1-4013.jpg
KNOCK de Guy Lefranc
 
images/plus/PP1-14457.jpg
VOLPONE de Maurice Tourneur
 

réalisateur (1 film)

1933  KNOCK, OU LE TRIOMPHE DE LA MÉDECINE

Scénariste (1 film)

1940  L'ECOLE DES FEMMES de Max Ophuls

acteur (34 films)

1956  LES ETOILES NE MEURENT JAMAIS de Max de Vaucorbeil
1951  KNOCK de Guy Lefranc
1951  UNE HISTOIRE D'AMOUR de Guy Lefranc
1950  MIQUETTE ET SA MERE de Henri-Georges Clouzot
1950  LADY PANAME de Henri Jeanson
1949  RETOUR A LA VIE de Henri-Georges Clouzot, André Cayatte, Georges Lampin, Jean Dréville
1949  ENTRE ONZE HEURES ET MINUIT de Henri Decoin
1947  LES AMOUREUX SONT SEULS AU MONDE de Henri Decoin
1947  QUAI DES ORFEVRES de Henri-Georges Clouzot
1947  COPIE CONFORME de Jean Dréville
1946  UN REVENANT de Christian-Jaque
1941  VOLPONE de Maurice Tourneur
1940  L'ECOLE DES FEMMES de Max Ophuls
1940  SERENADE de Jean Boyer
1940  UNTEL PERE ET FILS de Julien Duvivier
1939  LA FIN DU JOUR de Julien Duvivier
1939  LA CHARRETTE FANTOME de Julien Duvivier
1938  LA MAISON DU MALTAIS de Pierre Chenal
1938  RAMUNTCHO de René Barberis
1938  HOTEL DU NORD de Marcel Carné
1938  ENTREE DES ARTISTES de Marc Allégret
1938  LA MARSEILLAISE de Jean Renoir
1938  LE DRAME DE SHANGHAI de Georg Wilhelm Pabst
1938  ÉDUCATION DE PRINCE de Alexandre Esway
1937  DROLE DE DRAME de Marcel Carné
1937  UN CARNET DE BAL de Julien Duvivier
1937  MADEMOISELLE DOCTEUR de Georg Wilhelm Pabst
1937  FORFAITURE de Marcel L'Herbier
1937  L'ALIBI de Pierre Chenal
1936  LES BAS-FONDS de Jean Renoir
1936  LES AMANTS TRAQUÉS de Robert Siodmak
1935  LA KERMESSE HEROIQUE de Jacques Feyder
1933  KNOCK, OU LE TRIOMPHE DE LA MÉDECINE de Roger Goupillières, Louis Jouvet
1932  TOPAZE de Louis J. Gasnier