Jean Dasté

Loading...
Acteur

Né le 18 septembre 1904
Mort le 15 octobre 1994

Jean Dasté est né (dans un dépôt de fiacres), le 18 septembre 1904, à Paris. Pour les cinéphiles, il est l'interprète privilégié de cinéastes choisis : pion de collège dans l'iconoclaste ZERO DE CONDUITE , marinier fruste dans L'ATALANTE , deux films de Jean Vigo (1934). Il confie sur ce dernier dans ses mémoires : "Avec Jean Vigo, on ne pouvait qu'être "vrai" ; lorsque je forçais un peu, il me disait en riant "Fais pas de théâtre". Etudiant dans BOUDU SAUVE DES EAUX (1932), ouvrier d'imprimerie dans LE CRIME DE MONSIEUR LANGE (1935) et par deux fois instituteur pour Jean Renoir dans LA VIE EST A NOUS (1936) et LA GRANDE ILLUSION (1937), il note à son sujet : "J'ai vu un jour Jean Renoir remettre en place avec colère un opérateur qui s'était montré impoli avec un vieil acteur". (Citations extraites de "Jean Dasté : Qui êtes-vous ?", Ed. La Manufacture, 1987). Pionnier de la décentralisation théâtrale, il débuta à 15 ans au Théâtre du Châtelet en jouant les utilités. En 1922, sa rencontre avec Jacques Copeau, dont il épousera la fille, est décisive. Il découvre un art de la scène dépouillé des dorures et une nouvelle dynamique de jeu. Un temps à l'école du Vieux-Colombier animée par son maître, il le suit lors de son installation en Bourgogne avec la troupe des Copiaux. Puis Jean Dasté fonde en 1937 la Compagnie des Quatre-Saisons avec deux associés et l'appui de Léo Lagrange. Durant deux ans, il joue, en tournée à New York, où il devient l'ami de Saint-Exupéry. Après la guerre, il rejoint la Maison de la Culture de Grenoble puis, à partir de 1947, va animer inlassablement durant 25 ans, l'oeuvre de sa vie : La Comédie de Saint-Etienne. Ses mises en scène de Bertolt Brecht, "Le cercle de craie caucasien" (1956) ou "Maître Puntila et son valet Matti" (1965) font date. A l'écran, il est un professeur de la Faculté de Médecine dans L'ENFANT SAUVAGE de François Truffaut (1969), le directeur d'une usine textile dans MON ONCLE D'AMERIQUE d'Alain Resnais (1980), le père de Nathalie Baye, paralytique et muré dans son silence dans UNE SEMAINE DE VACANCES de Bertrand Tavernier (1980) ou le concierge de NOCE BLANCHE de Jean-Claude Brisseau (1990) qui restera son dernier film. Interprète de Jean Vigo, Jean Renoir, Jean Grémillon ( REMORQUES , 1939), Alain Resnais (4 films ensemble), François Truffaut (3 films ensemble) et Bertrand Tavernier, mais aussi de Guy Gilles (dont LE CRIME D'AMOUR , 1981) et Iradj Azimi (dont UTOPIA , 1978), Jean Dasté symbolise, en somme, le cinéma d'auteur français. Il est mort à Saint-Etienne le 15 octobre 1994.

Il est

Films comme acteur

Année Titre
1989 NOCE BLANCHE de Jean-Claude Brisseau
1984 L'AMOUR A MORT de Alain Resnais
1983 LES ILES de Iradj Azimi
1980 MON ONCLE D'AMERIQUE de Alain Resnais
1980 UNE SEMAINE DE VACANCES de Bertrand Tavernier
1979 RUE DU PIED DE GRUE de Jean-Jacques Grand-Jouan
1978 LA CHAMBRE VERTE de François Truffaut
1978 LA TORTUE SUR LE DOS de Luc Béraud
1977 L'HOMME QUI AIMAIT LES FEMMES de François Truffaut
1976 LE CORPS DE MON ENNEMI de Henri Verneuil
1974 LES JOURS GRIS de Iradj Azimi
1970 L'ENFANT SAUVAGE de François Truffaut
1966 LA GUERRE EST FINIE de Alain Resnais
1964 LE CIEL SUR LA TETE de Yves Ciampi
1963 MURIEL OU LE TEMPS D'UN RETOUR de Alain Resnais
1945 LA GRANDE MEUTE de Jean de Limur
1943 UNE ETOILE AU SOLEIL de André Zwoboda
1942 CROISIERES SIDERALES de André Zwoboda
1940 REMORQUES de Jean Grémillon
1938 LE TEMPS DES CERISES de Jean-Paul Le Chanois
1937 LA GRANDE ILLUSION de Jean Renoir
1936 SOUS LES YEUX D'OCCIDENT de Marc Allégret
1936 LA VIE EST A NOUS de Jean Renoir, Jacques Becker, Jacques B. Brunius, Henri Cartier-Bresson, Jean-Paul Le Chanois, Maurice Lime, Pierre Unik, André Zwoboda
1934 L'ATALANTE de Jean Vigo
1933 ZERO DE CONDUITE (CM) de Jean Vigo
1931 BOUDU SAUVE DES EAUX de Jean Renoir

2 Photos