John Carradine

Loading...
Son métier : Acteur
Sa nationnalité : États-Unien
Son premier cri : 5 février 1906
Il s'est éteint le : 27 novembre 1988 à l'age de 82 ans

1m86
Il est marié à
Sonia Sorel (1944/1957)
Doris Rich (1957/1964)

Comédien états-Unien né Richmond, Reed Carradine le 5 février 1906 à New York, d'un père journaliste et d'une mère chirurgienne. Il se passionne d'abord pour la peinture et la sculpture et parcourt le sud des Etats-Unis, dans les années vingt, en vivant de ses talents de portraitiste. A la Nouvelle-Orléans, il se découvre une vocation pour le théâtre et monte sur les planches dès 1925 pour apparaître dans "La dame aux camélias "; puis il rejoint une compagnie itinérante spécialisée dans Shakespeare. Venu à Hollywood à l'occasion d'une tournée, il est d'abord engagé par Cecil B. De Mille comme décorateur, mais ne tarde pas à débuter au cinéma. Sa taille et son visage émacié le font déjà remarquer pour des personnages fantastiques : on pense à lui pour incarner le comte Dracula (il répond tout à fait à la description qu"en fait Bram Stoker), mais il refusera catégoriquement le rôle lorsqu'il apprendra qu'il ne comporte aucune ligne de texte - tout juste des grognements! Durant cinq ans, sous le nom de John Peter Richmond, il devient un personnage familier du cinéma américain. Ce n'est qu'en 1935. à l'occasion du contrat d'exclusivité qu'il signe avec la Fox, qu'il décide d'apparaître désormais sous le nom de John Carradine. A partir de 1935, John Carradine est un acteur de complément très demandé. De grands cinéastes commencent à faire appel à lui. L'un des plus prestigieux sera John Ford, qui lui confie d'abord le rôle du sadique sergent Rankin de JE N'AI PAS TUÉ LINCOLN avant de lui permettre d'incarner l'un de ses personnages les plus marquants, le joueur Hatfield, le mystérieux passager de la diligence de LA CHEVAUCHÉE FANTASTIQUE. John Wayne dit alors de lui qu'il est "le plus grand méchant du cinéma ", réputation qu'il confirme en jouant en 1939 ce " sale petit lâche " de Bob Ford, qui assassine Jesse James dans le dos peur toucher la prime à la fin du BRIGAND BIEN-AMIE. On peut dire qu'à cette époque, il est bien l'acteur le plus haï du cinéma américain : au cours d'une projection du film dans le Missouri, un spectateur déchargera son arme sur l'écran dès son apparition ! Puis Ford lui offre l'un de ses personnages sympathiques les plus attachants, celui de Casey, l*ancien pasteur à qui le spectacle de la misère et de l'injustice sociale a fait perdre la foi et qui deviendra un martyr dans LES RAISLVS DE LA COLÈRE Son contrat avec la Fox venant à expiration, le comédien devient " freelance " à partir de 1942, travaillant au gré de la demande pour la M.G.M., la RKO, la Fox, Universal ou de petites compagnies comme la Republic ou la Monogram. C'est au début des années 40 que John Carradine commence à se spécialiser dans les personnages de tortionnaires sadiques ou de savants fous. Dans la première catégorie, la prolifération de films d'espionnage à petits budget lui donne l'occasion de camper d'innombrables criminels nazis et agents de la Gestapo. Parallèlement il apparaît régulièrement dans quantité de films fantastiques: il est un prêtre de Karnak dans LE FANTOME DE LA MOMIE, et personnifie (enfin) le comte Dracula dans LA MAISON DE FRANKENSTEIN et LA MAISON DE DRACULA deux films célèbres où se rencontrent tous les monstres de la firme Universal. Mais Carradine se lasse de plus en plus de ce qu'on lui fait jouer à l'écran. Il a créé en 1943 la compagnie " John Carradine and his Shakespeare Players " et songe à se consacrer entièrement au théâtre. En 1947, abandonnant le cinéma, John Carradine rejoint la côte est avec l'ambition de vivre du théâtre. Son répertoire touche aussi bien les grandes pièces de Shakespeare que les oeuvres modernes " La rose tatouée", " La folle de Chaillot ", " La route au tabac". etc. Mais cette tentative se solde par un désastre financier et, en 1954, le comédien, vieilli, retourne à Hollywood après sept années d'absence. La critique saluera son retour en soulignant sa prestation remarquée dans JOHNNY GUITARE. Dès lors, il ne cessera plus de tourner, apparaissant au cours de ses trente dernières années de carrière dans d'innombrables produits de série Z réalisés à l'emporte-pièce par d'obscurs tâcherons. Il disparaît le 27 novembre 1988 à l'âge de 82 ans. Surnommé à Hollywood le " Shakespeare du Boulevard " - il n'était pas rare de le croiser dans la rue, déclamant " Hamnlet " ou " Richard 111 " de sa voix retentissante... - sa réputation d'excentrique n'était plus à faire. De ses trois mariages sont nés cinq fils dont trois, devenus célèbres, perpétuent désormais sa légende : David, Keith et Robert Parlant de lui Keith dit un jour: " Quand un de mes amis me demande dans quel film a joue mon père, je cite toujours CAPITAINES COURAGEUXet LES RAISINS DE LA COLÈRE, même si je sais qu'on se rappellerait plus facilement l'un de ses films d'horreur. Mais je me souviens de l'amertume qu'il éprouvait de se voir contraint de tourner toutes ces médiocrités. "

Il est

Films comme acteur

Année Titre
1990 L'EMMURE VIVANT de Gérard Kikoïne
1986 PEGGY SUE S'EST MARIEE de Francis Ford Coppola
1986 The Tomb de Fred Olen Ray
1984 LES GUERRIERS DES ETOILES de Stewart Raffill
1983 House of the Long Shadows de Pete Walker
1981 HURLEMENTS de Joe Dante
1980 LE CLUB DES MONSTRES de Roy Ward Baker
1978 MISSILE X - GEHEIMAUFTRAG NEUTRONENBOMBE de Leslie H. Martinson
1977 LE BISON BLANC de J. Lee Thompson
1977 LA SENTINELLE DES MAUDITS de Michael Winner
1977 CRASH! de Charles Band
1977 L'OR ETAIT AU RENDEZ-VOUS de Ashley Lazarus, Freddie Francis
1976 ORDURE DE FLIC de Burt Kennedy
1976 LE DERNIER DES GEANTS de Don Siegel
1976 LE DERNIER NABAB de Elia Kazan
1972 TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR de Woody Allen
1972 Night of the Dark Full Moon de Theodore Gershuny
1972 BERTHA BOXCAR de Martin Scorsese
1971 THE SEVEN MINUTES de Russ Meyer
1970 Hell's Bloody Devils de Al Adamson
1969 Five Bloody Graves de Al Adamson
1969 FILLES ET SHOW-BUSINESS de Peter Tewksbury
1969 UN HOMME FAIT LA LOI de Burt Kennedy
1966 BILLY THE KID CONTRE DRACULA de William Beaudine
1965 HOUSE OF THE BLACK DEATH de Reginald Le Borg
1964 LES CHEYENNES de John Ford
1964 JERRY SOUFFRE-DOULEUR de Jerry Lewis
1962 L'HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE de John Ford
1960 TARZAN LE MAGNIFIQUE de Robert Day
1960 LES AVENTURIERS DU FLEUVE de Michael Curtiz
1959 LES COMANCHES PASSENT A L'ATTAQUE de Gene Fowler Jr.
1959 Invasion of the Animal People de Virgil W. Vogel
1958 CONFESSIONS D'UN TUEUR de Gene Fowler Jr.
1958 L'ABOMINABLE HOMME DES NEIGES de Ishirô Honda, Kenneth G. Crane
1957 LE BRIGAND BIEN-AIME de Nicholas Ray
1957 THE STORY OF MANKIND de Irwin Allen
1956 LES DIX COMMANDEMENTS de Cecil B. DeMille
1956 LES MONSTRES SE REVOLTENT de Reginald Le Borg
1956 HIDDEN GUNS de Albert C. Gannaway
1955 FEMALE JUNGLE de Bruno VeSota
1955 DESERT SANDS de Lesley Selander
1955 LA GRANDE NUIT DE CASANOVA de Norman Z. McLeod
1955 L'HOMME DU KENTUCKY de Burt Lancaster
1954 L'EGYPTIEN de Michael Curtiz
1954 JOHNNY GUITARE de Nicholas Ray
1954 STRANGER ON HORSEBACK de Jacques Tourneur
1947 BEL AMI de Albert Lewin
1945 LA MAISON DE DRACULA de Erle C. Kenton
1945 CRIME PASSIONNEL de Otto Preminger
1945 CAPITAINE KIDD de Rowland V. Lee
1944 BARBE BLEUE de Edgar G. Ulmer
1944 ALASKA de George Archainbaud
1944 BARBARY COAST GENT de Roy Del Ruth
1944 LA MAISON DE FRANKENSTEIN de Erle C. Kenton
1944 LE FANTOME DE LA MOMIE de Reginald Le Borg
1944 THE ADVENTURES OF MARK TWAIN de Irving Rapper
1944 LA VENGEANCE DE L'HOMME INVISIBLE de Ford Beebe
1943 SILVER SPURS de Joseph Kane
1943 LA FEMME GORILLE de Edward Dmytryk
1943 L'ILE DES PECHES OUBLIES de Edgar G. Ulmer
1943 GANGWAY FOR TOMORROW de John H. Auer
1943 HITLER'S MADMAN de Douglas Sirk
1942 NORTHWEST RANGERS de Joseph M. Newman
1942 QUELQUE PART EN FRANCE de Jules Dassin
1942 LE CHEVALIER DE LA VENGEANCE de John Cromwell
1942 WHISPERING GHOSTS de Alfred L. Werker
1941 ARENES SANGLANTES de Rouben Mamoulian
1941 LES PIONNIERS DE LA WESTERN UNION de Fritz Lang
1941 CHASSE A L'HOMME de Fritz Lang
1940 L'ETANG TRAGIQUE de Jean Renoir
1940 LE RETOUR DE FRANK JAMES de Fritz Lang
1940 LES RAISINS DE LA COLERE de John Ford
1940 BRIGHAM YOUNG - FRONTIERSMAN de Henry Hathaway
1940 LA BELLE ECUYERE de Henry King
1939 LA CHEVAUCHEE FANTASTIQUE de John Ford
1939 LE BRIGAND BIEN-AIME de Henry King, Irving Cummings
1939 LE CHIEN DES BASKERVILLE de Sidney Lanfield
1939 L'AIGLE DES FRONTIERES de Allan Dwan
1939 MR. MOTO'S LAST WARNING de Norman Foster
1939 SUR LA PISTE DES MOHAWK de John Ford
1939 QUELS SERONT LES CINQ ? de John Farrow
1939 CAPITAINE FURIE de Hal Roach
1938 CONCESSION INTERNATIONALE de Eugene Forde
1938 OF HUMAN HEARTS de Clarence Brown
1938 LA FOLLE PARADE de Henry King
1938 QUATRE HOMMES ET UNE PRIERE de John Ford
1938 PATROUILLE EN MER de John Ford
1938 LES PIRATES DU MICRO de David Butler
1938 I'LL GIVE A MILLION de Walter Lang
1938 L'ILE DES ANGOISSES de Alfred L. Werker
1938 LE PROSCRIT de Otto Preminger, Alfred L. Werker
1937 CHARMANTE FAMILLE de Otto Preminger
1937 CAPITAINES COURAGEUX de Victor Fleming
1937 CHARLIE CHAN AUX JEUX OLYMPIQUES de H. Bruce Humberstone
1937 NUITS D'ARABIE de David Butler
1937 THIS IS MY AFFAIR de William A. Seiter
1937 THE HURRICANE de John Ford, Stuart Heisler
1936 LE JARDIN D'ALLAH de Richard Boleslawski
1936 JE N'AI PAS TUE LINCOLN de John Ford
1936 CROC BLANC de David Butler
1936 SOUS LES DRAPEAUX de Frank Lloyd
1936 MARY STUART de John Ford, Leslie Goodwins
1936 RAMONA de Henry King
1935 LES CROISADES de Cecil B. DeMille
1934 LE CHAT NOIR de Edgar G. Ulmer
1934 CLEOPATRE de Cecil B. DeMille
1932 FORGOTTEN COMMANDMENTS de Louis J. Gasnier, William Schorr
1930 TOL'ABLE DAVID de John G. Blystone

Films comme acteur

Année Titre
1959/1965 LA QUATRIEME DIMENSION de John Brahm, Richard Donner, Buzz Kulik, Ida Lupino, Norman Z. McLeod, Christian Nyby, Robert Parrish, Ted Post, Stuart Rosenberg, Don Siegel, Jack Smight, Jacques Tourneur, Joseph M. Newman, Ralph Nelson, Don Weis

Films comme Guest star

Année Titre
1960 LA QUATRIEME DIMENSION dans l'épisode L'Homme qui hurle
1982 L'ILE FANTASTIQUE dans l'épisode
1961 BONANZA dans l'épisode Springtime

0 Photos