UN LONG DIMANCHE DE FIANCAILLES

(2004)

Loading...

GENERIQUE

Distribution

Audrey Tautou
Gaspard Ulliel
Dominique Pinon
Clovis Cornillac
Jérôme Kircher
Chantal Neuwirth
Albert Dupontel
Denis Lavant
Jean-Pierre Darroussin
Marion Cotillard
André Dussollier
Ticky Holgado
Jean-Paul Rouve
Jodie Foster
Julie Depardieu
Tchéky Karyo
Jean-Claude Dreyfus
Rufus
Urbain Cancelier
Michel Robin
Frédérique Bel
Christian Pereira

Equipe de Tournage

Réalisateur ............................................ Jean-Pierre Jeunet
Scénariste ............................................ Jean-Pierre Jeunet
............................................ Guillaume Laurant
Origine de scénario ............................................ Sébastien Japrisot
Directeur photo ............................................ Bruno Delbonnel
Décorateur ............................................ Aline Bonetto
Compositeur ............................................ Angelo Badalamenti
Monteur ............................................ Hervé Schneid


Date de sortie en france: 27 Octobre 2004
Genre: Drame,
Durée:

En 1919, Mathilde a 19 ans. Deux ans plus tôt, son fiancé Manech est parti sur le front de la Somme. Comme des millions d'autres, il est "mort au champ d'honneur". C'est écrit noir sur blanc sur l'avis officiel. Pourtant, Mathilde refuse d'admettre cette évidence. Si Manech était mort, elle le saurait !

Critique du magazine Aden Un long dimanche de fiançailles, le film est, comme son modèle, un vrai feuilleton à suspense, mais qui est aussi complètement remodelé par l'univers visuel de Jean-Pierre Jeunet, pour qui un film semble être (...) toujours créateur de surprises. Il n'y a donc pas un, mais dix films, ici. Et le miracle, c'est que tous sont réussis (...). Critique de Jean Philippe Guerand (TéléCinéObs) Pour leurs retrouvailles, le réalisateur et l'actrice d'Amélie Poulain ont placé la barre très haut. (...) La reconstitution de la Grande Guerre est fastueuse, le scénario rocambolesque en diable. (...) Sans jamais perdre de vue l'essentiel : son nouveau film est avant tout une bouleversante histoire d'amour. Critique de Dominique Borde (Le Figaro) Et le tout construit l'édifice grandiose et méticuleux d'un film parfait. Trop, diront certains. Pourtant, pour une fois, on peut s'incliner sans honte devant un bel ouvrage et savourer ces fiançailles dignes d'un mariage avec le cinéma à l'état pur. Critique de Christophe Carrière (L'Express) On n'a pas fini de comparer Un long dimanche de fiançailles avec (...) Amélie Poulain. On en oublierait presque que le réalisateur possède un univers bien à lui depuis vingt-cinq ans : la noirceur du Bunker de la dernière rafale, les chromos de Delicatessen, le ton ludique de Foutaises ou d'Amélie... Un long dimanche de fiançailles en est l'apothéose (...). Critique de Jean Pierre Lavoignat (Studio Magazine) Habité par une Audrey Tautou qui, à l'image du cinéaste, creuse plus profond le sillon ouvert par Amélie..., porté comme toujours par un casting original et formidables en tous points, ce film est un passionnant puzzle, d'une humanité chaleureuse, fraternelle et bouleversante. Critique de Aurélien Ferenczi (Télérama) Un long dimanche de fiançailles émeut peu, mais séduit pas mal. Jean-Pierre Jeunet ne s'approche guère du mélo flamboyant auquel il a sans doute rêvé, mais les images enluminées qu'il rassemble dans cet album d'antan ? ou d'ailleurs ?, ne manquent pas de beauté. Critique de Philippe Azoury et Gérard Lefort (Libération) La chose paraît familière : une superprode en costumes, en décors, en morceaux de bravoure, en gueules fameuses (...), bref "un monument" (...) riche en promesse de matinées scolaires édifiantes. Or, pas du tout. (...) Plus proche du Bunker de la dernière rafale, premier court de Jeunet et Caro, que du Fabuleux Destin..., cet opus développe une fascination pour tout ce qui relève du dézingué, mutilé, encastré, broyé. C'est par ce goût des ténèbres que le film nous alpague. Critique de Vincent Malausa (Chronic'art.com) Un Long dimanche de fiançailles peut être vu (...) comme le sommet de ce qu'on peut espérer de la marque Jeunet : blockbuster populaire aux allures de gros dirigeable ballot, étrange invention flottant on ne sait trop comment sur un monde de la médiocrité enchantée.

Recette :
Entrées en France : 4 395 123