POURQUOI (PAS) LE BRESIL

(2004)
  • Jean Tullard :


Distribution

Elsa Zylberstein
Marc Barbé
Bernard Le Coq
Pierre Arditi
Laetitia Masson
Ludmila Mikaël
Daniel Auteuil
Francis Huster
Alain Sarde
Pascal Bonitzer
Benjamin Biolay
Christine Angot

Equipe de Tournage

Réalisateur ............................................ Laetitia Masson
Scénariste ............................................ Laetitia Masson
Origine de scénario ............................................ Christine Angot
Directeur photo ............................................ Crystel Fournier
Décorateur ............................................ Mathieu Menut
Producteur ............................................ Maurice Bernart
............................................ Philippe Liégeois
............................................ Jean-Michel Rey
Monteur ............................................ Aïlo Auguste-Judith

Sortie : 15 Septembre 2004
Long métrage
Genre: ,
Durée: 1h30m

Laetitia Masson, une réalisatrice dans une mauvaise passe artistique et financière, se voit proposer par un producteur, Maurice Rey, d'adapter le plus inadaptable des livres : Pourquoi le Brésil ? de Christine Angot. Le travail et les ennuis commencent. Plus elle pense que cette adaptation est impossible, plus le livre s'introduit dans sa vie, et petit à petit, sans le savoir, elle se fait adapter par le livre.

Critique de Jean-Baptiste Morain (Les Inrockuptibles) Le plus beau film raté du monde. (...) un film scandé où l'on ne s'ennuie pas une seule seconde (...) le meilleur film de Laetitia Masson, sans conteste. Jamais on n'aura vu un film sur la dépression plus juste, plus clinique, plus masochiste jusque dans sa laideur. Critique de Yann Tobin (Positif) Laetitia Masson se filme elle-même et se met en scène dans tous les avatars de l'artiste bloquée. (...) C'est sincère, beau, émouvant, libre, riche de sens. Critique de Jean-Luc Douin (Le Monde) Pourquoi (pas) le Brésil est un malicieux making of en abyme, l'évocation des affres d'une réalisatrice qui se bat avec ses financiers, ses acteurs, ses doutes. (...) un film d'une drôlerie extrême (...) Le cinéma français a besoin de films de ce culot ! Critique de Aurélien Ferenczi (Télérama) Ça pourrait être intrigant, c'est curieusement attendu, vieille recette " auteuriste " mal dosée, feindre l'impossibilité de faire un film, mais le faire quand même, influence Godard mal digérée. Laetitia Masson a une façon désarmante de se jeter tête la première dans l'autofiction, ce nouveau genre vedette de la littérature contemporaine. On la jurerait trop naïve, trop admirative de ses fausses audaces.

Recette :
Entrées en France : 11 718