Les Films 13
Prsente


LE COURAGE D'AIMER

(2005)


Distribution

Mathilde Seigner
Michel Leeb
Arielle Dombasle
Line Renaud
Pierre Arditi
Ticky Holgado
Michle Bernier
Francis Perrin
Grgori Derangre
Massimo Ranieri
Mawenn
Sara Forestier
Lise Lamtrie
Cristiana Rali
Thiam Assatou

Equipe de Tournage

Ralisateur ............................................ Claude Lelouch
Scnariste ............................................ Claude Lelouch
Directeur photo ............................................ Jean-Marie Dreujou
............................................ Grard de Battista
Dcorateur ............................................ Franois Chauvaud
Compositeur ............................................ Francis Lai
Producteur ............................................ Claude Lelouch
Monteur ............................................ Stphane Mazalaigue

Sortie : 29 Juin 2005
Long mtrage 35mm / couleur
Genre: Comdie Dramatique,
Dure: 1h40m

Le Courage d'aimer est le triomphe des autodidactes, des outsiders, de ceux qui n'auraient jamais d tre l'arrive. Un chanteur des rues...une voleuse la tire... une serveuse de bar... une bonne tout faire... et un camelot charismatique.

Critique de Alain Riou (TlCinObs) Les anti-Lelouch trouveront, par principe, s'nerver de quelques tics de l'auteur, dont un got immodr pour les fausses fins, mais d'autres se distraieront beaucoup avec cette oeuvre brillamment joue, pleine de surprises, et trs heureusement dgraisse. Critique de Pierre Murat (Tlrama) On retrouve, dans cette fresque intimiste nettement plus excitante que l'autre, toutes les obsessions du cinaste. Son got du romanesque la frontire du mlo. Sa passion pour les mises en abyme. (...) Certes, le tricotage effrn auquel Lelouch s'est livr entrane quelques invraisemblances. (...) Mais bon : une fois de plus, Lelouch a su rebondir. Proche d'un ralisme potique l'ancienne, plutt malin, Le Courage d'aimer rappelle le brio du Voyou, de La Bonne Anne et d'Itinraire d'un enfant gt. Critique de Jean-Philippe Tess (Chronic'art.com) Vous ne rvez pas : on est bien en juin 2005, et si vous avez l'impression d'avoir dj vu ce film, c'est normal. Balancer sur les crans un film pour moiti compos d'images extraites d'un film sorti il y a moins d'un an, c'est la grande classe. Critique de Caroline Vi (Brazil) Celui-l a des allures de foutage de gueule. Claude Lelouch commence par nous resservir un remontage de 80 minutes des "Parisiens" avant de conter la suite de l'histoire. Les autres [que les fans] viteront de s'exposer prs de deux heures de philosophie de caf du commerce.

Recette :
Entres en France : 69726