Cerito Films
Présente


STAVISKY

(1974)
  • Telerama :
  • Jean Tullard :


Distribution

Jean-Paul Belmondo
François Périer
Anny Duperey
Michael Lonsdale
Roberto Bisacco
Claude Rich
Charles Boyer
Nike Arrighi
Guy Piérauld
Michel Beaune
Pierre Vernier
Gérard Depardieu
Niels Arestrup
Catherine Sellers
Silvia Badescu
Marcel Cuvelier

Equipe de Tournage

Réalisateur ............................................ Alain Resnais
Scénariste ............................................ Jorge Semprun
Directeur photo ............................................ Sacha Vierny
Décorateur ............................................ Jacques Saulnier
Compositeur ............................................ Stephen Sondheim
Producteur ............................................ Georges Dancigers
............................................ Alexandre Mnouchkine
............................................ Jean-Paul Belmondo
Monteur ............................................ Albert Jurgenson

Sortie : 15 Mai 1974
Long métrage 35mm / couleur / Eastmancolor
Genre: Drame,
Durée: 2h00m

Lundi 24 juillet 1933. Trotsky, révolutionnaire bolchevique, fait une discrète arrivée à Cassis : il vient d'obtenir l'asile politique en France. À Paris, commence pour Serge-Alexandre, homme d'affaires joueur et séducteur, une semaine comme les autres, entièrement vouée à l'argent. À l'heure où son riche ami, le baron Raoul, vient l'attendre dans le hall de l'hôtel Claridge pour lui donner quelques détails sur le concours d'élégance qui a eu lieu la veille à Biarritz, et où Arlette, dame de cœur de Serge-Alexandre, s'est particulièrement distinguée. Seule ombre au tableau en cette journée du 24 juillet, l'enquête que prépare l'inspecteur Bonny, de la Sûreté, sur Serge-Alexandre, homme au passé chargé et qui, sept ans auparavant, a'été condamné à deux ans de prison pour escroquerie…

Primitivement intitulé L'EMPIRE D'ALEXANDRE, tant par référence au théâtre du même nom que par allusion symbolique au caractère mégalomane du principal personnage, ce film marqua le retour à la réalisation d'Alain Resnais, après six ans de silence et d'exil, et ses retrouvailles avec son scénariste de LA GUERRE EST FINIE, Jorge Semprun. Présenté au festival de Cannes, en 1974, ce film n'eut pas de succès escompté, du moins auprès de la critique française. La critique étrangère, surtout anglo-saxonne, fut plus sensible à cette rêverie, alors que du côté français on s'attendait à une minutieuse reconstitution historico-politique, autour de l'étrange personnalité de l'homme qui faillit faire basculer la Troisième République dans la guerre civile. Pour soit rôle du baron Raoul, Charles Boyer se vit décerner le prix du meilleur second rôle, en 1974, par l'association des critiques de films new-yorkais. Manque à ce film une scène courte mais d'importance qui devait nous faire pénétrer au Musée Grévin, lieu où Resnais, enfant, avait vu la statue de cire du célèbre escroc.

Recette :
Entrées en France : 1 017 182