18 ANS APRES

(2003)

Loading...

GENERIQUE

Les Films Alain Sarde
Présente

Distribution

Michel ............................................ Michel Boujenah
Jacques ............................................ André Dussollier
Pierre ............................................ Roland Giraud
Sylvia ............................................ Philippine Leroy-Beaulieu
Marie ............................................ Madeleine Besson
Ludovica ............................................ Lolita Chammah
Evelyne Buyle
Marie-Sophie L.
Annick Alane
Jeanne Marine
Nathanaël Serreau
Grégoire Lavollay-Porter
Ken Samuels
Line Renaud
Mirella Vega Lobaina
Kailin Vega Lobaina

Equipe de Tournage

Réalisateur ............................................ Coline Serreau
Scénariste ............................................ Coline Serreau
Directeur photo ............................................ Jean-François Robin
Décorateur ............................................ Michèle Abbé-Vannier
Compositeur ............................................ Coline Serreau
Producteur ............................................ Christine Gozlan
............................................ Alain Sarde
Monteur ............................................ Catherine Renault


Date de sortie en france: 29 Janvier 2003
Genre: Comédie,
Durée:

Marie et ses trois papas d’adoption passent le bac. Marie le réussit et part passer l'été dans le midi avec Sylvia, sa mère revenue d'Amérique. Sylvia est accompagnée de son dynamique époux californien qui a deux fils. Marie découvre l’amour, sous les yeux inquiets des trois pères qui voient l'enfance de leur protégée s'enfuir au galop. De leur côté, leurs relations avec les femmes se compliquent sérieusement…

Critique de Pierre Murat (Télérama) Tous ont l'air de se marrer énormément, mais leur plaisir ne passe jamais l'écran, tant les péripéties sont mollassonnes. Question air du temps, juste quelques allusions à la mondialisation et à José Bové. Pour le reste, la réalisatrice brocarde sans flamme ni intelligence les Américains, les petites copines des papas et les couples bourgeois étiquetés "versaillais"­ qui se plaignent de la violence ambiante, tout en étant terrorisés par leur progéniture. Critique de Sophie Benamon (Studio) Le grand plaisir de ce film, c'est avant tout nos retrouvailles, sous le signe d'une indéniable affection, avec les trois papas.

Recette :
Entrées en France : 1 549 561