Présente

ELLE ET LUI
An Affair to remember
(1957)
  • Telerama :
  • Jean Tullard :


Distribution

Nickie Ferrante ............................................ Cary Grant
Terry McKay ............................................ Deborah Kerr
Kenneth Bradley ............................................ Richard Denning
Janou ............................................ Cathleen Nesbitt
Neva Patterson
Robert Q. Lewis
Charles Watts
Louis Mercier
Fortunio Bonanova

Equipe de Tournage

Réalisateur ............................................ Leo McCarey
Scénariste ............................................ Delmer Daves
............................................ Donald Ogden Stewart
............................................ Leo McCarey
Origine de scénario ............................................ Milton Cram
Directeur photo ............................................ Milton R. Krasner
Décorateur ............................................ Lyle R. Wheeler
Compositeur ............................................ Hugo Friedhofer
Producteur ............................................ Jerry Wald
Monteur ............................................ James B. Clark

ELLE ET LUI (1939)

Sortie : 2 Octobre 1957
Long métrage 35mm / couleur / DeLuxe / CinemaScope
Genre: Mélodrame,
Durée: 1h55m

Nickie Ferrante, un playboy en route pour aller se marier avec une riche héritière, et Terry McKay, une ancienne danseuse de cabaret qui va rejoindre son amoureux, se rencontre lors d'une croisière. Ils tombent amoureux…

ELLE ET LUI est le remake, par le même réalisateur, d'un film datant de 1938 (LOVE AFFAIR), avec Charles Boyer et Irene Dunne. Le cas est rarissime d'un cinéaste retournant un film dont il était insatisfait dans le but de le faire profiter des nouveaux attraits de la technique (ici la couleur, le cinémascope et un grand nombre de chansons). Le film fut entrepris par McCarey après cinq années d'inactivité, ou plus exactement cinq années durant lesquelles il ne parvint pas une fois à mettre un projet sur pied. Il travailla notamment à un MARCO POLO qui ne devait jamais voir le jour. Selon son biographe, Jacques Lourcelles, le cinéaste entreprit de faire un remake d'un de ses anciens films pour se prouver à lui-même qu'il était encore en possession du talent et du brio dont il avait fait preuve vingt ans plus tôt. Il était en effet très sévère avec lui-même, et, à cet égard, une phrase prononcée par la grand-mère de Nickie dans le film s'applique parfaitement à lui : " Il a beaucoup de talent. Malheureusement, il est aussi très critique. L'artiste voudrait créer mais le critique voudrait détruire. " (in " Leo McCarey ", Anthologie du Cinéma, novembre 1972) La seconde version eut encore plus de succès que la première.

Recette :
Entrées en France : 924 478