James Bond est chargé de retrouver le système ATAC de lancement de missiles balistiques avant que les Soviétiques ne le récupèrent et ne l'utilisent en vue de détruire les sous-marins nucléaires occidentaux. Il reçoit l'aide de Melina Havelock, motivée par le désir de venger le meurtre de ses parents. Dans les eaux albanaises, le St. Georges, bateau espion du Royaume-Uni, sombre après avoir heurté une mine, engloutissant avec lui l'ATAC, système top secret de lancement de missiles. Les services secrets britanniques déclenchent une opération sous-marine secrète pour retrouver l'appareil. L'opération est conduite par le couple d'archéologues marins Timothy et Iona Havelock. Mais leur expédition tourne court lorsqu'un tueur cubain du nom de Hector Gonzales les assassine sous les yeux de leur fille Melina. M étant en congé, c'est Tanner, le chef de l'état-major, qui donne pour mission à Bond d'enquêter sur les liens de Gonzales avec le système ATAC et le meurtre des Havelock. Bond surveille Gonzales dans sa somptueuse propriété et le surprend en train de recevoir une somme—sans doute en règlement des assassinats. Bond est découvert—et l'ordre est donné de l'exécuter. Quelques secondes avant la mort prématurée de Bond, Gonzales lui-même est mortellement blessé par la flèche d'une arbalète. Bond réussit à s'enfuir avec l'aide de l'assassin de Gonzales Melina Havelock. Sa soif de vengeance momentanément assouvie, Melina dit à Bond qu'elle ne s'arrêtera pas avant d'avoir tué celui qui a engagé Gonzales et vengé ainsi totalement la mort injuste de ses parents. Bond retourne dans les bureaux du MI-6 et, aidé par Q, parvient à reconstituer les traits de l'homme qu'il a surpris en train de donner de l'argent à Gonzales. Son nom est Emile Locque: assassin et un psychopathe notoire. Tanner, le chef d'état-major, invite Bond à retrouver Locque en Italie et désigne l'agent Luigi Ferrara comme son contact. A son tour, Ferrara présente Bond à Aris Kristatos, un homme d'affaires prospère qui a la réputation d'avoir été un héros lors de la dernière guerre et qui a noué des liens d'amitié avec des services secrets occidentaux. Kristatos conseille à Bond de concentrer ses recherches sur Milos Columbo, un armateur grec soupçonné d'utiliser son activité comme couverture d'activités de contrebande, trafic de drogue et traite des blanches. Kristatos explique que si Columbo et lui ont été alliés durant la guerre, ils se vouent depuis une haine profonde—due au fait que Columbo se soit orienté vers une carrière criminelle. Bond rencontre également la protégée de Kristatos : Bibi Dahl, une adolescente dont l'ambition est de gagner la médaille d'or aux prochains Jeux Olympiques de patinage artistique et, d'ici là, le cœur de James Bond. Bond est tout étonné de retrouver Melina dans un petit village italien. Il réussit à contrecarrer une tentative de meurtre contre la jeune femme et découvre que la jeune archéologue a été attirée dans un piège au moyen d'un faux message portant la signature de James Bond. Il la convainc de quitter l'Italie et s’accorde le temps nécessaire pour résoudre le cas. Pendant ce temps, le danger pour Bond s'accroît. Sur les pistes de ski, il échappe de peu aux balles du biathlonien soviétique Eric Kriegler, un agent secret du KGB. Puis Bond est de nouveau attaqué alors qu'il est venu saluer Bibi à la patinoire. Il retourne à sa Lotus Esprit, et découvre avec horreur le corps sans vie de Ferrara. Dans le poing fermé de Ferrara se trouve une broche représentant une colombe, le symbole de Milos Columbo. 007 retrouve Melina dans l'île grecque de Corfou et se rend dans un superbe casino en compagnie de Kristatos. Alors qu'il dîne avec Bond, Kristatos remarque Columbo—en train de dîner à une table voisine avec sa maîtresse, la comtesse Lisl Von Slaugh. Il insiste à nouveau sur le danger que constitue Columbo et sur son influence—et incite Bond à envisager sa disparition. A l'insu de Bond, Columbo a fait enregistrer la conversation, et élabore une ruse par laquelle Lisl doit séduire 007 et lui soutirer des informations. Bond et Lisl passent la nuit ensemble, mais les renseignements qu'elle a obtenus sont rapidement anéantis par les hommes de Locque—qui assassinent l'espionne innocente. Bond est sauvé par l'arrivée surprise d'un mystérieux groupe d'hommes-grenouilles. Les sauveurs de Bond se révèlent être des hommes au service de La Colombe. Conduit à bord du navire de Columbo, Bond rencontre ce dernier pour la première fois. Columbo assure à Bond que son seul crime est la contrebande d'or et de divers produits—et que Kristatos a volontairement induit Bond en erreur en mettant ses propres crimes sur le dos innocent du pauvre Columbo. L'armateur, victime d'un coup monté, promet alors de conduire Bond à l'entrepôt de Kristatos situé sur des quais en Albanie afin de lui prouver que Kristatos est impliqué dans un trafic d'héroïne. La nuit suivante, Columbo, ses hommes et Bond lancent une attaque contre l'entrepôt. Ils y découvrent un stock impressionnant d'opium pur, et il s'ensuit une violente bataille. Locque réussit à s'enfuir juste avant que l'entrepôt n'explose. Bond le prend en chasse, ouvre le feu sur la voiture de Locque—qui perd alors le contrôle de son véhicule et se retrouve en équilibre périlleux sur le bord d’une impressionnante falaise. Bond affiche calmement son intention de venger le meurtre de Ferrara, puis précipite la voiture et son prisonnier affolé dans le vide. Bond rejoint Melina sur son yacht, le Trianna, pour examiner le journal de bord de son père décédé—et découvre l'emplacement de l’épave du St. Georges. Le duo inspecte les profondeurs sous-marines à bord du Neptune, et poursuit son exploration de l'épave en tenue de scaphandrier. Ils découvrent que le système ATAC est en parfait état, mais ils sont brusquement attaqués par un homme de Kristatos vêtu d’un scaphandrier Mantis, une combinaison de plongeur en eau profonde. Bond et Melina parviennent à se dégager, mais à leur retour sur le Trianna, ils sont encerclés par les hommes de Kristatos. Celui-ci, enthousiaste, arrache le système ATAC des mains de 007, puis attache Bond et Melina à une corde reliée au navire et les conduit à travers des eaux infestées de requins. Ils manquent être noyés et déchiquetés sur des récifs de corail, mais parviennent à se dégager, réussissant à faire croire à Kristatos qu'ils ont été dévorés par les requins. Bond apprend que Kristatos a emmené le système ATAC à Saint-Cyril, un monastère abandonné perché au sommet d'un piton rocheux qui se dresse vers le ciel. Le général Gogol du KGB est en route vers la cachette—dans le but d'acheter le système ATAC à Kristatos. Bond et Melina convainquent Columbo et quelques-uns de ses hommes à s'infiltrer dans Saint-Cyril. Pour que l'opération secrète réussisse, Bond doit escalader l'une des parois verticales. Il est entravé dans sa progression par un garde qui tente de détacher ses pitons, mais Bond se ressaisit et tue le garde. Parvenus dans le monastère Saint-Cyril, Bond et son équipe affrontent les hommes de Kristatos. Bond réussit à tuer Kriegler, mais Kristatos s'éclipse avec le système ATAC juste au moment où l'hélicoptère du général Gogol atterrit. Melina fait face à Kristatos, et savoure l'occasion qui lui est donnée de percer le cœur de son ennemi mortel d’une flèche de son arbalète. Alors que Bond tente de la convaincre de plutôt le livrer aux policiers grecs, Kristatos tire un couteau de sa poche. Réagissant rapidement, Columbo fait changer la mort de côté et tue Kristatos. Le système ATAC dans ses mains, un soldat soviétique armé prêt à l'obliger à remettre l'appareil à Gogol, Bond décide de jeter l'appareil du haut de la montagne. De nouveau à bord du bateau de Melina, le Premier Ministre Margaret Thatcher appelle pour remercier Bond, ignorant que son interlocuteur à l'autre bout du fil n'est que Max, le perroquet parlant. Bond et Melina ont des priorités autrement plus urgentes : un bain de minuit, dans la plus pure tradition de la Grèce antique.

Bibi Dahl


Espoir du patinage, en manque d'affection.

Accèder au dossier

Comtesse Lisl Von Slaugh


Amante blonde de Columbo, assasinée.

Accèder au dossier

Jacoba Brink


Ex-championne de patinage et entraîneur.

Accèder au dossier

Melina Havelock


Fille rancunière des archéologue tués.

Accèder au dossier

Mlle Moneypenny [1]


Secrètaire de direction de M.

Accèder au dossier

Bibi Dahl


Espoir du patinage, en manque d'affection.

Accèder au dossier

Chef d'état-major Tanner


Chef d'état-major plutôt coincé.

Accèder au dossier

Jacoba Brink


Ex-championne de patinage et entraîneur.

Accèder au dossier

KGB


Renseignements et espionnage soviétiques.

Accèder au dossier

Les Havelock


Archéologues tués par Kristatos.

Accèder au dossier

Luigi Ferrara


Homme du MI-6 à Cortina, en Italie.

Accèder au dossier

Margaret Thatcher


Premier Ministre anglais au mari gourmand.

Accèder au dossier

Melina Havelock


Fille rancunière des archéologue tués.

Accèder au dossier

MI6


Service Secret Britanique

Accèder au dossier

Milos Columbo


Allié héroïque de 007, ennemi de Kristatos.

Accèder au dossier

Ministre de la Défense


Contact du MI-6 au ministère de la défence.

Accèder au dossier

Mlle Moneypenny [1]


Secrètaire de direction de M.

Accèder au dossier

Q (Major Boothroyd) [2]


Spécialiste des armes et gadgets du MI-6.

Accèder au dossier

Aris Kristatos


Magnat de l'héroïne grec corrompu.

Accèder au dossier

Emile Léopold Locque


Assassin psychopathe payé par Kistalos.

Accèder au dossier

Ennemi en chaise roulante


Etrangement familier, aime les chats.

Accèder au dossier

Eric Kriegler


Biathlonien eux, tueur du KGB.

Accèder au dossier

Hector Gonzales


Tueur perfide aux ordres de kristatos.

Accèder au dossier

KGB


Renseignements et espionnage soviétiques.

Accèder au dossier

Arbalète


La cible : un tueur perfide.

Accèder au dossier

ATAC


Attaque par tir automatique sur cible.

Accèder au dossier

Hélicoptère Universal Exports


La balade de l'ennemi en chaise roulante.

Accèder au dossier

Identigraphe vidéo


Identification par image digitalisée.

Accèder au dossier

Le Scaphandrier


Combinaison de plongée façon robot.

Accèder au dossier

Lotus Esprit Turbo -2-


Parfait pour se garer à Paris.

Accèder au dossier

Montre Seiko-téléscripteur


Montre-radio à communication satelite.

Accèder au dossier

Moto tout-terrain


Motos rapides équipées de mitrailleuses.

Accèder au dossier

Q-Rien Que Pour Vos Yeux -4-


Deux traitements pour les maux de tête

Accèder au dossier

Walther PPK


Arme à feu standard du MI-6.

Accèder au dossier

2CV Citroën


Voiture de Melina, discrète et efficace.

Accèder au dossier

Bateaux hauturiers


Le Trianna, le Santa Mavra, la goélette.

Accèder au dossier

Buggies


Véhicules de Locque rôdant sur les plages.

Accèder au dossier

Chalutier St. Georges


Chalutier espion, transporteur de l'ATTC.

Accèder au dossier

Hélicoptère Universal Exports


La balade de l'ennemi en chaise roulante.

Accèder au dossier

Lotus Esprit Turbo -2-


Parfait pour se garer à Paris.

Accèder au dossier

Lotus Esprit Turbo -3-


Tombe impévue de l'agent Ferrarra

Accèder au dossier

Moto tout-terrain


Motos rapides équipées de mitrailleuses.

Accèder au dossier

Sous-marin Mantis


Sous-marin armé monoplace de Kristatos.

Accèder au dossier

Sous-marin Neptune


Sous-marin biplace des Havelock

Accèder au dossier

Sortie

Date de sortie aux Etats-Unis : 26 juin 1981 Avec MOONRAKER comme référence, les créateurs de RIEN QUE POUR VOS YEUX n'ont pas même essayé de rivaliser avec les prouesses techniques du film précédent. Ils ont préféré une autre approche et ont décrit un James Bond plus humain et plus vraisemblable, en dépit des effets néfastes générés par AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTE. Débarrassé de la menace d'un départ de Roger Moore dans le rôle de Bond et des contraintes liées à un planning de préparation extrêmement court, le film a été décrit comme un thriller excitant et riche en aventures, dans lequel les personnages souffrent et où les spectateurs tremblent de peur pour le héros. Même si les chiffres au box office ont baissé comme prévu, cette baisse est sans conséquence : les recettes à travers le monde ne chutent que de 4 %, s'élevant à 195,3 millions de dollars, ce qui représente la cinquième meilleure recette jamais réalisée. En outre, RIEN QUE POUR VOS YEUX devient le plus grand succès au box office de tous les films de James Bond (jusqu'à GOLDENEYE en 1995) ramassant la coquette somme de 143 millions de dollars. La musique originale et la chanson du thème de RIEN QUE POUR VOS YEUX sont également des succès au hit-parade avec le single, chanté par Sheena Easton. Elle obtient une nomination à l'Oscar de la meilleure musique (chanson originale).


Critique

Los Angeles Times, 26 juin 1981 Sheila Benson “… enlevé, très classe et truffé de cascades qui semblent sorties tout droit du manuel du cascadeur, c'est le James Bond le plus délicieusement invraisemblable et étonnant réalisé à ce jour… Roger Moore force moins sur le registre malicieux et semble plus à l'aise dans le rôle que lors de ses précédentes interprétations… Le film démarre en trombe et ne s'essouffle jamais… L'intrigue est légère mais efficace, servant essentiellement à offrir un peu de répit entre les cascades… On regrette bien sûr l'absence de Bernard Lee dans le rôle de 'M', en congé... Les cascades du film prennent le pas sur le reste…Les scènes d'action réalisées par [John] Glen sont bonnes… Le producteur Albert R. Broccoli sait parfaitement tirer le maximum de la formule qu'il a mise au point… Un film pour l'été, comme il existe des livres pour la plage, séduisant, plein d'actions et ne nécessitant pas un trop gros effort intellectuel ; des objectifs que le producteur atteint aisément…” Variety, 24 juin 1981 “… L'un des meilleurs des 12 James Bond réalisés à ce jour en dépit de l'absence des ingrédients habituels qui ont fait le succès des précédents films de Bond… Le film devrait se retrouver comme prévu en haut du box office… L'action a été mise en scène avec une compétence et un sens de l'animation inhabituels même dans ce type de productions à grand spectacle. En fait, c'est probablement le film le mieux réalisé à tous les niveaux depuis AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTE… L'œil de [John Glen] se révèle habile et réussit à enchaîner les plans sans temps mort… Carole Bouquet... fait preuve d'une humanité et d'une sensibilité rarement rencontrées dans ce type de films et il lui faut un long moment (tout le film, en fait) avant de se réchauffer enfin auprès de Bond et de se retrouver dans le même lit… Broccoli et ses comparses, Richard Maibaum et Michael G. Wilson, sont particulièrement habilités à modifier à leur convenance la formule habituelle, et quelques-unes des variations proposées semblent surtout des tentatives délibérées d'aller à l'encontre de ce que le spectateur s'attend à trouver… mais cela prouve la viabilité de l'hypothèse de départ et du personnage principal... En un mot, un changement stimulant et réussi… C'est une comédie folle et haletante... Seuls les adeptes inconditionnels de la "quincaillerie" bondienne seront déçus…” The New York Times, 26 juin 1981 Vincent Canby “… L'été démarre officiellement avec la sortie d'un nouveau James Bond… Rien d'autre dans notre culture populaire n'a témoigné d'une énergie égale à celle de l'agent 007… Ce n'est pas l'un des moindres exploits des films de James Bond que d'avoir survécu à toutes ses imitations… Ce n'est probablement pas le meilleur James Bond de la série – le choix serait plutôt entre GOLDFINGER et MOONRAKER – mais ce n'est pas le pire… Il y a un problème de construction dans le fait que le pré-générique commence par une poursuite en hélicoptère... qui est si démente et ingénieuse qu'il est difficile pour le reste du film de se hisser à un tel degré d'excitation. Bien que Roger Moore ne montre aucun signe de fatigue – son personnage demeure toujours aussi serein dans la tempête et épargné par les outrages du temps… Le scénario... est quelque peu paresseux et nous offre, l'espace d'un instant, le loisir de nous livrer à l'introspection quand la logique cherche à montrer son ennuyeux visage. L'un des secrets des meilleurs James Bond réside dans la façon dont nous, spectateurs, sommes faits les complices des situations les plus invraisemblables… La plupart du temps, quoique RIEN QUE POUR VOS YEUX soit un spectacle rondement mené… le ton du film demeure comique, même lorsque la situation ne s'y prête pas. Le film ne présente pas d'ennemis à la mesure d'un Goldfinger ou d'un Requin, mais l'une des femmes les plus belles jamais vues dans un James Bond… Et le générique d'ouverture de Maurice Binder, qui demeure l'une des caractéristiques les plus élaborées des films de James Bond, est toujours aussi extraordinaire.”


Actualitées

• A Washington, John Hinckley tire sur Ronald Reagan, âgé de 69 ans, trois mois après l'investiture du président le plus âgé de l'histoire des Etats-Unis. • La navette spatiale Columbia devient le premier engin spatial à faire un atterrissage sur roues et à être réutilisé pour une exploration dans l'espace. • Le Center for Disease Control rend compte de la première épidémie de SIDA. The New England Journal of Medicine relie le taux de cholestérol aux maladies cardiaques. • Le prince Charles, 32 ans, et Lady Diana Spencer, 20 ans, se marient au cours d'une cérémonie spectaculaire à la Cathédrale Saint-Paul de Londres. • Au Caire, le président égyptien Anouar Al-Sadat est assassiné par des soldats rebelles. A Rome, un homme d'origine turque tire sur le pape Jean Paul II et le blesse. • Le président Reagan promet de ne pas installer de missiles en Europe si l'Union soviétique y démantèle ses propres installations.