007 doit contrarier le plan de Blofeld qui consiste à utiliser une arme biologique pour menacer le monde. Au cours de ses investigations, il rencontre Tracy Di Vicenzo , une comtesse dont le courage et l’esprit charismatique lui vaudront le titre officiel de madame James Bond .007 doit contrarier le plan de Blofeld qui consiste à utiliser une arme biologique pour menacer le monde. Au cours de ses investigations, il rencontre Tracy Di Vicenzo , une comtesse dont le courage et l’esprit charismatique lui vaudront le titre officiel de madame James Bond . Conduisant le long d’une plage retirée du Portugal, James Bond rencontre une belle et mystérieuse jeune femme, qu’il empêche de se suicider. Avant même que 007 n’ait le temps de connaître son nom et les raisons de son geste, il est interrompu par des hommes armés qui le font prisonnier et expriment clairement leur désir de le tuer. Bond les défait au cours d’une violente bagarre, durant laquelle la jeune femme s’enfuit, démarrant en trombe au volant de sa Cougar rouge décapotable. Le soir suivant, Bond rencontre à nouveau la jeune femme dans un somptueux casino, aux tables du chemin de fer. Quand il s’avère qu’elle n’a pas la somme nécessaire pour acquitter ses dettes, Bond vient à son aide en affirmant être son partenaire et qu’il subviendra aux dettes de la jeune femme. Bond est intrigué par cette superbe comtesse (dont il découvre le nom, Tracy Di Vicenzo ) qui refuse de divulguer la raison de son comportement suicidaire. En remerciement de sa galanterie, elle tend à Bond la clé de sa chambre d’hôtel, geste d’ invitation on ne peut plus clair. Cependant, quand il arrive dans la chambre de Tracy, c’est un malabar qui l’accueille et non la “gracieuse” Tracy Di Vicenzo. James Bond se défait de son adversaire et retourne dans sa chambre, où l’attend Tracy. Une laconique conversation se transforme finalement en une nuit d’amour. Le lendemain matin, Bond constate la disparition de la jeune femme. Elle a juste déposé une fleur rouge sur l’oreiller. Dans le hall de l’hôtel, Bond est intercepté par un groupe de voyous et est emmené vers un entrepôt. Là, il est étonné d‘apprendre l’identité de son hôte, Marc Ange Draco , l’un des parrains les plus puissants du crime organisé. Draco apprend à Bond que Tracy Di Vicenzo n’est autre que sa fille ; il est certain que Bond constitue le parti idéal qui apportera la stabilité à son inconstante de fille. Draco essaye de convaincre 007 en l’achetant : il lui offre une dot de 1 million de livres. Bond refuse, mais accepte par contre de faire la cour à Tracy si, en échange, Draco use de son pouvoir pour retrouver Ernst Stavro Blofeld , le chef insaisissable du SPECTRE . Tracy, informée de “l’arrangement”, met un terme à leur escapade. Cependant, Bond persiste. Et tous deux finissent par nourrir une affection sincère et réciproque. Grâce à Draco, Bond apprend l’existence d’un avoué embauché par Blofeld pour l’aider à officialiser son titre de comte de Bleuchamp. Au Collège héraldique de Londres , Bond convainc Sir Hilary Bray , chargé d’étudier la demande de Blofeld, de lui permettre de se faire passer pour lui, il est baronnet, afin de rencontrer Blofeld. Sous l’identité du courtois Sir Hilary Bray , Bond est accueilli par Irma Bundt , l’énergique femme de main de Blofeld . Ils se rendent en hélicoptère jusqu’au Piz Gloria , le quartier général de Blofeld, situé sur un pic neigeux, au milieu des magnifiques Alpes suisses. Là, Blofeld, qui se fait passer pour un scientifique, dirige un institut de recherches qui a pour objectif de guérir de superbes jeunes femmes de leurs allergies. Bond sait que les desseins de Blofeld sont beaucoup plus sinistres. Lors de son séjour au Piz Gloria, Bond réussit à consacrer quelques instants à son passe-temps favori—il séduit quelques-unes des jeunes et belles patientes. Mais au cours d’une de ses visites nocturnes, il est surpris de retrouver Irma Bundt cachée sous les couvertures. Bond n’a guère le temps de s’en étonner car il est aussitôt assommé par Grunther . Le sinistre Blofeld dévoile son plan : il exige des Nations unies le pardon complet pour ses crimes passés ainsi que la reconnaissance de son titre de noblesse. Si ses demandes ne trouvent pas d’écho, il répandra un virus capable de rendre stériles les mondes végétal et animal, entraînant une famine généralisée. Comme Bond le découvre par la suite, Blofeld compte parvenir à ses fins en remettant aux jeunes patientes de l’Institut un petit “cadeau” au moment de leur retour dans leur pays--un atomiseur et une radio longue portée. Une fois allumée, cette dernière diffusera l’ordre donné par Blofeld de pulvériser le virus mortel au moyen de l’atomiseur. Bond s’enfuit du Piz Gloria et réussit à rejoindre le village de M ürren où a lieu la fête de Noël. Les agents du SPECTRE surgissent de tous côtés, mais Bond est sauvé quand apparaît miraculeusement Tracy Di Vicenzo . Ensemble, ils s’enfuient dans la voiture de Tracy, poursuivis par Irma Bundt et ses hommes. Les deux voitures débouchent malencontreusement dans une course de stock-car sur glace et la voiture de Bundt est détruite. Fuyant toujours, Bond et Tracy Di Vicenzo trouvent refuge dans une grange isolée. Là, 007 demande à Tracy de l’épouser. Tracy accepte sans hésiter. Leur délicieuse intimité prend fin quand ils se retrouvent chassés de la grange par les hommes de Blofeld . Les jeunes fiancés s’enfuient à skis, mais Blofeld déclenche une avalanche dans laquelle Tracy se retrouve piégée et prise en otage par Blofeld. Le seul espoir que peut nourrir Bond pour lui-même et pour Tracy est de se mettre à l’abri et d’organiser la libération de Tracy. Déconcerté par l’attitude de M qui considère qu’une attaque sur le Piz Gloria est trop risquée, Bond collabore avec Draco pour mettre au point son plan de sauvetage. Depuis des hélicoptères qui paraissent agir pour le compte de la Croix-Rouge, l’armée de Draco, commandée par les deux hommes, lance l’assaut sur le Piz Gloria. Au cours de la bataille, Draco libère Tracy tandis que Bond se lance à la poursuite de Blofeld. A l’instant où Bond et sa proie sautent de l’Institut, les bombes à retardement de Draco font exploser l’installation. Bond se lance à la poursuite de Blofeld dans une folle course en bobsleigh . Quand ce dernier se retrouve happé par une branche, Bond présume que son ennemi est enfin mort. 007 se retrouve en lieu sûr, la propriété de Draco , et commence les préparatifs de la cérémonie de mariage. La réception entraîne quelques associations inattendues : c’est ainsi que M et Draco souhaitent leurs meilleurs vœux de réussite à monsieur et madame James Bond , tout en expliquant chacun comment, par le passé, ils ont réussi à déjouer les plans de l’autre. Mlle Moneypenny observe bien sûr l’événement d’un œil doux-amer. Bond, maladroitement, regarde en direction de celle qui rêve depuis si longtemps d’être sa maîtresse ; à titre de souvenir, il lui lance son chapeau. Quelques secondes après, Bond et Tracy Di Vicenzo (maintenant, Tracy Bond) s’éloignent en voiture pour leur lune de miel. Au cours du voyage, ils discutent ensemble de l’avenir. Quand Bond arrête la voiture quelques instants, un autre véhicule se rapproche à vive allure. Bond réalise trop tard que Blofeld et Irma Bundt se trouvent à l’intérieur. A hauteur de la voiture de Bond, ces derniers ouvrent le feu et s’enfuient. Tracy est tuée sur le coup. Un policier à moto apparaît. Bond, totalement anéanti, tient dans ses bras sa jeune épouse. Il dit au policier que désormais il n’y a aucune raison de se presser, puisque “nous avons toute la vie devant nous”.

Les filles de Blofeld


Anges de la mort conditionnés par Blofeld.

Accèder au dossier

Mlle Moneypenny [1]


Secrètaire de direction de M.

Accèder au dossier

Teresa Di Vicenzo


Unique grand amour de bond.

Accèder au dossier

Campbell


Contact de 007 en Suisse.

Accèder au dossier

KGB


Renseignements et espionnage soviétiques.

Accèder au dossier

M. [1]


Directeur du MI-6

Accèder au dossier

Marc Ange Draco


Le père de Tracy, chef de l'Union Corse.

Accèder au dossier

MI6


Service Secret Britanique

Accèder au dossier

Mlle Moneypenny [1]


Secrètaire de direction de M.

Accèder au dossier

Q (Major Boothroyd) [2]


Spécialiste des armes et gadgets du MI-6.

Accèder au dossier

Sir Hilary Bray


Fonctionnaire distingué du Collège héraldique.

Accèder au dossier

Teresa Di Vicenzo


Unique grand amour de bond.

Accèder au dossier

Ernst Stavro Blofeld [4]


Cerveau maléfique, numéro 1 du SPECTRE.

Accèder au dossier

Grunther


Homme fort de Blofeld en Suisse.

Accèder au dossier

Irma Bundt


Femme de main de Blofeld, tue Tracy Bond.

Accèder au dossier

KGB


Renseignements et espionnage soviétiques.

Accèder au dossier

SPECTRE


Organisation criminelle de Blofeld.

Accèder au dossier

Aston Martin DBS [3]


Nouvelle version de l'Aston Martin.

Accèder au dossier

Minolta Minox 16mm


Mini appareil photo espion 16mm.

Accèder au dossier

Photocopieuse anti-coffre


Photocopieuse qui ouvre les coffres-forts.

Accèder au dossier

Virus Omega


Arme biologique perfectionnée de Blofeld.

Accèder au dossier

Aston Martin DBS [3]


Nouvelle version de l'Aston Martin.

Accèder au dossier

Bobsleigh


Engin des neiges utilisé par Bond et Blofeld.

Accèder au dossier

Cabriolet Cougar 1969


Bolide de Tracy rouge pompier.

Accèder au dossier

Hélicoptères Croix Rouge


Véhicules d'assaut comouflés en Draco.

Accèder au dossier

Mercedes de Blofeld


Véhicule que James Bond n'oubliera jamais.

Accèder au dossier

Londres Berne Piz Gloria Muerren Estril, Portugal

Sortie

Date de sortie aux Etats-Unis : 18 décembre 1969 Nombreux sont ceux qui disent qu’avec le recul, AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTE est à ce jour le James Bond le mieux accueilli par la critique. Cependant, lors de sa sortie, le film rencontre un succès mitigé. En raison de la piètre publicité causée par les événements hors tournage et un manque de conviction de la part d’EON et de United Artists, le film n’a qu’une faible chance de succès avant même d’être à l’affiche des salles. Passant du rôle d’un représentant en automobiles au rôle le plus recherché depuis Scarlett O’Hara, George Lazenby ne joue pas avec sa finesse coutumière. En outre, le réalisateur Peter Hunt , qui avait choisi Lazenby pour le rôle, a exigé que l’on passe d’une approche basée sur des gadgets de haute technologie à une vision plus romantique et plus réaliste. En conséquence de quoi les spectateurs ont été déconcertés – les entrées américaines pour AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTE chutent de façon spectaculaire de près de 80 %, jusqu'à 16 millions. Les recettes mondiales tombent à 64,6 millions de dollars (une différence de l’ordre de 51 millions de dollars par rapport au film précédent, et exactement 5 millions de dollars de moins que JAMES BOND CONTRE DR NO, sorti six ans auparavant). Néanmoins, ce revers ne décourage pas les producteurs de James Bond.


Critique

Los Angeles Times, 18 décembre 1969 Charles Champlin “AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTE est de loin la meilleure des aventures de James Bond. Pour tous ceux qui ont adoré les précédents James Bond, celui-ci mérite aussi tous les éloges…Il nous tient en haleine du début à la fin… Selon ses propres mots, [Bond est] curieusement touchant et suscite finalement une réelle sympathie… George Lazenby se sort joliment du rôle… Le suspense ne faiblit pas… Les décors, effets spéciaux et scènes d’action sont remarquables et bien dans la tradition des James Bond. La musique de John Barry est toujours aussi subtile… Pour son premier essai comme réalisateur d’un James Bond, Peter Hunt est fort bien parvenu à donner une certaine impression de profondeur sans compromettre le merveilleux esprit d’évasion et de non-sens qui est à la base de tous les films de 007… Le film est, à tout le moins, un cadeau de Noël particulièrement bienvenu…” Variety, 17 décembre 1969 “…Les producteurs Albert R. Broccoli et Harry Saltzman et le réalisateur Peter Hunt ont mis dans AU SERVICE SECRET DE SA MAJESTE tant d’engagement physique et de paysages d’une beauté à couper le souffle que la légère déception de voir George Lazenby remplacer Sean Connery dans le rôle de Bond est pratiquement oubliée à la fin du film… Le film devrait se révéler encore un exceptionnel succès au box office… Un excellent départ puis l’action décolle … Le très riche scénario... est un prétexte pour des scènes de sexe et d’action. Mais sa construction reste dans la continuité des précédentes aventures de James Bond… Lazenby est plaisant, compétent et séduisant dans le rôle, mais il souffre de l’inévitable comparaison avec Sean Connery. Il n’a ni le physique, ni la voix ni le magnétisme de ce dernier… Lazenby a une approche plus désinvolte du personnage et, à l’occasion, cela grince un peu, mais c’est un agacement mineur vite recouvert par l’action … C’est un bon film, distrayant, mais peut-être pas pour toute la famille… La musique de John Barry reprend de façon efficace le thème des précédents James Bond…"


Actualitées

• Le président Richard Nixon et le vice-président Spiro Agnew prennent leur fonction à la Maison Blanche, et héritent de la difficile question de la guerre du Vietnam. • Le département américain de la défense révèle que le budget annuel consacré aux armes chimiques et biologiques s’élève à 350 millions de dollars. • Plus de 135 millions de personnes regardent Neil Armstrong, le premier homme à marcher sur la lune, à la télévision. • Ho Chi Minh meurt à Hanoï. • Le prix Nobel de médecine est décerné à trois médecins pour leurs recherches sur la structure génétique des virus. L’utilisation de cyclamates (édulcorants artificiels) est interdite. L’utilisation de l’insecticide DDT est proscrite dans les quartiers résidentiels. • Lors du festival de Woodstock, les musiciens se produisent devant une foule de près de 400 000 personnes.